9782258088795

Kate Quinn - La maîtresse de Rome - Editions des Presses de la Cité - 539 p. - Traduction Catherine Barret

4ème de couverture :

Jeune esclave juive soumise aux caprices de l'arrogante Lepida Pollia, sa maîtresse, Thea connaît pour la première fois le bonheur dans les bras du gladiateur Arius le Barbare, la nouvelle coqueluche de Rome. Mais leur idylle attise la jalousie de Lepida, qui s'emploie de son mieux à les séparer. Cette dernière n'est pas le seul obstacle à se présenter sur la route des deux amants. Grâce à ses talents de musicienne, la belle Thea ne tarde pas à être remarquée de l'aristocratie romaine... et d'un dangereux admirateur : l'empereur Domitien, un homme brillant mais cruel qui en fait sa favorite. Devenue la femme la plus influente de Rome, Thea doit plus que jamais garder son amour pour Arius secret.

Mon avis sur ce livre :

Un vrai coup de cœur pour ce roman épique que j'ai lu pratiquement d'une traite en un week-end. J'ai avalé les 539 pages du livre sans voir le temps passer tellement j'étais prise par l'histoire. Les personnages sont attachants, particulièrement Arius, Thea et Paulinus et on vibre, on tremble, on pleure avec eux tout au long du roman. Tous les ingrédients sont réunis pour que le lecteur ne s'ennuie jamais. D'intrigues en rebondissements, de coups bas en complots, l'histoire s'installe doucement avant de devenir littéralement captivante. Les amoureux de l'empire romain y trouveront leur compte puisque certains des faits s'ils sont romancés, sont malgré tout basés sur la réalité, les lecteurs qui aiment les histoires d'amour contrariées se régaleront en suivant les obstacles qui se mettent entre les personnages, quant aux amateurs d'action, de gladiateurs, de combats ils ne seront pas en reste.

J'ai beaucoup aimé la façon dont l'auteur a découpé son récit, à chaque fois on découvre les différentes parties des chapitres à travers les yeux de la servante Thea ou de sa maîtresse Lepida, l'intrigante par excellence qui tout au long du récit ne cessera de faire des pieds et des mains pour arriver à ses fins. Une manipulatrice comme on les aime, une "méchante" de premier ordre, vénéneuse à souhait qui écrase tous ceux qui se mettent en travers de son chemin ou qui ne cèdent pas à ses caprices. C'est le personnage qui évolue le moins et qui est finalement sans surprise puisque dès le départ on sait quel sera son but ultime mais quelle jubilation quand tout ne se passe pas comme elle veut. Quant à Thea et Arius, leurs destins hors du commun font toute la force du roman, mais c'est difficile d'en parler sans trop dévoiler de l'intrigue. Leur histoire d'amour passionnée se verra bien mise à mal par les aléas de l'histoire et la jalousie morbide de Lepida qui préférera voir Arius mort que de le voir lui préférer une esclave, qui plus est sa propre servante.

Si les premières pages posent les personnages et leurs situations respectives, les chapitres suivants nous entrainent de rebondissements en rebondissement et le rythme s'accélère jusqu'au dénouement final. Le style est fluide et très facile à lire et les chapitres courts donne une vraie dynamique à l'ensemble. Bref vous l'aurez compris, un gros coup de cœur pour ce roman de Kate Quinn qui  vient à priori de publier la suite aux Etats Unis. Je vous invite aussi à lire la critique de ce livre chez Plume de Cajou, car c'est grâce à elle que j'ai découvert ce titre.