Bidules et Petits Riens

dimanche 8 février 2015

Fantasy Challenge

En février, je participe au Fantasy Challenge avec le groupe de lecture BookTube Reading Buddies sur Goodreads. J'adore la Fantasay et la Science-Fiction alors ce challenge était trop tentant. J'aime bien participer à ce genre d'événement car cela me permet de vider un peu ma PAL (certains livres étaient sur mes étagères depuis des lustres) et de découvrir de nouveaux auteurs.

P1080510

 

Actuellement je suis en train de lire "L'apprenti assassin" de Robin Hobb. J'ai lu "Miss Peregrine et les enfants particuliers" de Ransom Riggs et "City of Stairs" de Robert Jackson Bennett. J'ai beaucoup aimé les 2 avec une note de 4 sur 5 pour chacun.

J'ai panaché livres en français et en anglais et je lirai aussi un ebook "Les furies de Calderon" de Jim Butcher.

Je ne suis pas très présente en ce moment car le boulot était compliqué et fatigant et je n'avais pas très envie de passer mes soirées sur le net mais ça devrait aller un peu mieux à présent.

Posté par Ikebukuro à 09:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


jeudi 8 janvier 2015

101415144

Posté par Ikebukuro à 19:44 - Commentaires [2] - Permalien [#]

mercredi 31 décembre 2014

La Quête des Héros

lanneau-sorcier-1-quete-heros-morgan-rice-L-jR9O3d

Morgan Rice – La quête des héros – L'anneau du sorcier (Tome 1) - Editions Albin Michel – 344 p. – Traduction Hélène Bury 

4ème de couverture :

Aux confins du Royaume de l'Anneau vit un jeune homme nommé Thorgrin promis à un destin illustre. Cadet de la famille, haï par ses quatre frères, mal aimé par son père, il n'a qu'une obsession : entrer coûte que coûte dans la Légion du roi MacGil pour protéger le souverain des créatures de l'autre côté du royaume, là où règnent la magie et les complots. A ses côtés, apparaît et disparaît le grand sorcier du roi, persuadé lui aussi que Thorgrin a un rôle essentiel à jouer dans la sauvegarde du trône et l'Epée de la Dynastie. Mais le chemin qui mène jusqu'à la cour est pavé de trahisons et de machinations diaboliques qui pourraient plonger Thorgrin et le royaume dans une nuit sans fin… 

Mon avis sur ce livre : 

Quand je reçois un livre destiné à la jeunesse j’essaie de faire abstraction de mes gouts actuels pour me mettre à la place d’un lecteur à qui est destiné le livre. Pas toujours facile d’oublier la simplicité du texte ou le manque de profondeur des personnages de certains romans. Du coup j’essaie de me focaliser un peu plus sur le rythme du récit, sur les rebondissements de l’histoire ou sur l’empathie que l’on peut éprouver pour les protagonistes. C’est ce que j’ai fait pour La quête des héros.

Dans l’ensemble j’ai plutôt aimé ma lecture, l’histoire avance relativement vite, les personnages sont sympathiques, même si un peu trop lisses à mon goût, il y a de l’aventure, des rebondissements assez fréquents pour soutenir l’attention d’un jeune lecteur. Tous les symboles de la Fantasy sont présents, un héros avec un destin caché, des traitres à foison, des intrigues de cour… avec certaines bases que l’on peut retrouver dans d’autres récits. Le lecteur est pris en main du début à la fin, c’est simple, dynamique et j’ai trouvé que c’était une bonne initiation pour de jeunes lecteurs à l’univers de la Fantasy et à ses codes.

Le rythme est suffisamment entraînant pour garder éveillé l’intérêt du lecteur. Aventure, magie, combats et trahison sont au programme et relancent continuellement l’histoire. J’ai trouvé le héros plutôt sympa même s’il mériterait d’être un peu moins lisse et prévisible, mais son côté "tête brûlée qui devrait tourner sa langue sept fois dans sa bouche avant de parler" le rend attachant et intéressant à suivre. L'écriture est simple et sans fioriture, le ton est direct et s'adresse clairement aux pré-ados ou ados mais malgré tout je n'ai pas boudé mon plaisir.

L'aspect un peu plus négatif du roman, est à mon avis, le manque de profondeur des personnages qui auraient mérités d'être plus travaillés et plus complexes au niveau de leur caractère, même si ils peuvent évoluer et s'étoffer dans les prochains tomes à venir. Le manque de surprise m'a aussi un peu gênée, j'aurai aimé être plus étonnée par l'ensemble. Mais je suis consciente que je ne suis pas du tout la cible et que je connais un peu les ficelles du genre, donc le manque de surprise dans mon cas n'est pas étonnant.

Une bonne lecture malgré tout qui saura toucher son public. Je remercie Babelio et les éditions Albin Michel pour cette histoire agréable qui m'a faite passer un bon moment. Je lirai la suite avec plaisir.

Posté par Ikebukuro à 12:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mardi 30 décembre 2014

Un monde flamboyant

mondeflamboyant

Siri Hustvedt – Un monde flamboyant – Editions Actes Sud – 400 p. – Traduction Christine le Bœuf

4ème de couverture :

Méconnue de son vivant, une artiste new-yorkaise, Harriet Burden, fait, après sa disparition, l'objet d'une étude universitaire en forme d'enquête qui, menée auprès de ceux qui l'ont côtoyée, dessine le parcours d'une femme aussi puissante que complexe n'yant cessé, sa vie durant, de souffir du déni dont son œuvre a été victime.

Epouse irréprochable d'un célébre galeriste régnant en maître sur la scène artistique de New York, mère aimante de deux enfants, "Harry" a traversé le vie de ses contemporains avec élégance et panache, déguisant en normalité triomphante son profond exil intérieur au sein d'une sociégé qui s'est consciencieusement employée à la réduire au statut de "femme de" et d'artiste confidentielle.

La mort brutale de son mari signe, pour Harriet, un retour aussi tarif qu'impérieux à une vocation trop longtemps muselée qu'elle choisit de libérer en recourant à deux reprises, à une mystification destinée à prouver le bien fondé de ses soupçons quant au sexisme du monde de l'art. Mais l'éclatant succès de l'entreprise l'incite alors à signer témérairement un pacte avec le diable en la personne d'un troisième "partenaire" masculin, artiste renommé dont le jeu pervers va lui porter le coup de grâce.

Gravitant de masques en masques, et sur un mode choral autour de la formidable création romanesque qui constitue le personnage de Harriet Burden, Un monde flambloyant s'impose comme une fiction vertigineuse où s'incarnent les enjeux de la représentation du monde en tant que réinvention permanente des infinis langages du désir.

Mon avis sur ce livre :

Un grand roman, foisonnant et étonnant sur le destin d’Harriet Burden, surnommée Harry,  femme artiste qui plutôt que d’être niée par ses pairs va choisir des "nègres" artistiques pour montrer son travail et construire son œuvre. Encore une fois Siri Hustvedt nous raconte avec intelligence et brio ce monde de l’art déjà abordé dans "Ceux que j’aimais", les disparités entre les hommes et les femmes et leur rôle dans la société de l’époque. A travers une sorte d’enquête, regroupant témoignages de tiers et morceaux choisis des carnets d’Harry, le lecteur découvre petit à petit la vie d’Harriet Burden mère, femme de collectionneur et artiste elle-même. Voyage à travers la personnalité complexe et l’intimité psychologique d’une artiste prolifique et hors norme, ce roman décortique les méandres de la création et de son interaction avec les autres et les codes sociaux.

Cachée derrière trois de ses amis, Harry présente ses créations à travers eux pour éviter que son travail ne soit dévalorisé ou sous-estimé par le fait qu’elle soit une femme, c’est non pas une œuvre mais trois qu’Harry devra construire pour coller à la personnalité de chacun d’eux. Contrairement à ce que le lecteur peut penser, elle n’est pas une victime mais plutôt une sorte de manipulatrice névrosée et lucide qui utilise ces trois hommes pour une reconnaissance par procuration de son travail. Mais Harriet saura-t-elle jamais si son talent est reconnu pour tel ou pas ? Si le fait que son œuvre présentée sous couvert masculin implique une déformation de la perception faite de celle-ci ? Aurait-elle finalement eu plus de reconnaissance en se présentant elle-même et en donnant une dimension féminine à son travail ? Beaucoup de questions et de doutes finalement… Aura-t-elle eu raison de ne pas faire confiance à son propre talent ?

J’ai beaucoup aimé ce roman qui reste avec "Tout ce que j’aimais" et "Un été sans les hommes" l’un de mes préférés. J’ai aimé le portrait de cette femme et la façon dont l’auteur nous présente cette personnalité complexe et fragmentée à travers les écrits de ses amis, de ses enfants ou à travers ses propres carnets. Leur perception de cette femme, artiste ou mère, est tout au long du récit finement analysée, que ce soit la démarche créative d’Harriet ou son intimité de femme et de mère, l’analyse est travaillée et brillante. J’ai retrouvé tout ce que j’aime chez Siri Hustvedt : ses thèmes de prédilection comme la création, la psychologie, le monde de l’art, l’intimité du couple, la reconnaissance artistique ; la finesse de construction du récit et l’intensité narrative de ses romans précédents ; l’écriture précise et exigeante.

Un roman exigeant et dense, bouleversant et tendre qui nous raconte la vie d'une artiste à la personnalité forte et fragile à la fois. Je remercie Price Minister à travers son opération "Les Matchs de la Rentrée Littéraire" et les éditions Actes Sud pour la découverte de ce roman.

Posté par Ikebukuro à 06:32 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

samedi 6 décembre 2014

Trois éclats toutes les vingt secondes

Trois éclats

Françoise Kerymer – Trois éclats toutes les vingt secondes – Editions JC Lattès – 346 p.

4ème de couverture :

Au large du Finistère, là où la terre finit, où le plus grand cimetière marin du monde murmure ses légendes, une île : l'Ile de Sein.

Emma et son fils, Camille, sept ans y débarquent pour passer les deux mois d'été.

La jeune mère est désespérée : contrainte à cet exil par son mari, elle éprouve les plus grandes difficultés à comprendre son fils, à l'intelligence aiguë et au caractère imprévisible. Et si le jeune garçon s'enthousiasme immédiatement pour l'île, Emma résiste malgré le soutien d'Armelle, la restauratrice au grand cœur, de Ronan, marin de la navette quotidienne avec la grande terre, et de Louis-Camille, compositeur solitaire.

Entre ciel et mer un drame se joue.

La magie de d'île bretonne réussira-t-elle à sauver la mère et son enfant ?

Un récit lumineux, qui mêle finement psychologie et suspense.

Mon avis sur ce livre :

Le résumé de ce livre m'a tout de suite attiré, il faut dire que j'ai passé toute mon enfance et mes vacances d'été à quelques centaines de mètres de l'embarcadère pour l'Ile de Sein. Le retour du bateau vers le continent en fin d'après-midi rythmait nos après-midi de plage et je suis toujours très attachée à cet endroit. Alors comment résister à un roman mettant en scène cette région ? J'avais lu "Il faut laisser les cactus dans le placard" que j'avais déjà beaucoup aimé donc je suis partie confiante pour cette nouvelle aventure avec Françoise Kerymer.

J'ai beaucoup aimé ce roman, pour le décrire je dirais que c'est un livre qui fait du bien, il vous touche, vous bouleverse, vous rend mélancolique par moment et vous donne des envies de grandes balades au bord de la mer. Il vous prend au cœur du début à la fin avec ce petit bonhomme qui vous tire par la main et vous embarque dans ses rêves et ses espoirs, avec Emma et sa souffrance sourde qui semble l'anesthésier, avec ses personnages secondaires tous plus attachants les uns que les autres avec leurs souffrances et leur force de caractère à l'image de cette terre dure, sauvage et belle à pleurer. Armelle, Ronan, Louis-Camille, tous sont des cœurs solitaires, fracassés par la vie, la solitude, l'abandon, le deuil et pourtant tous sont prêts à tout lâcher pour les autres. C'est un livre bourré d'humanité, de tendresse et de rédemption. Comment ne pas aimer tous ces gens qui nous parlent et nous éclaboussent de leur bonté et de leur tendresse ? Encore une fois, les personnages sont au centre du roman avec des caractères particuièrement bien travaillés. J'ai aimé l'évolution de chacun, que ce soit Emma qui s'apprivoise petit à petit et se libère de son passé, que ce soit Ronan qui finit par baisser sa garde ou Louis-Camille qui trouve une nouvelle raison de partager son art… tous réussiront à évoluer et à se détacher du passé pour renaître à travers les autres. J'ai aimé ce livre et il m'a donné envie de revoir l'Ile de Sein et de retrouver tous ces lieux que je connais.

Merci à Livraddict, aux Editions JC Lattès et à Françoise Kerymer pour ce moment de grâce et d'humanité.

Posté par Ikebukuro à 21:50 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,



mercredi 3 décembre 2014

Le soir, Lilith

Lilith

Philippe Pratx – Le soir, Lilith – Editions L'Harmattan – Ebook

Résumé Livraddict :

23 novembre 1924, Lilith Hevesi, star du cinéma muet, est retrouvée morte dans le château où elle s'est retirée dans la campagne hongroise.

Quarante ans plus tard, le narrateur tente de dépoussiérer son passé, ses recherches sont perturbées par une femme qui éveille rapidement ses soupçons... Lilith est un fantôme qui arpente les différentes strates du temps dans des mondes aux frontières incertaines dont on ne cesse de gratter la pellicule inflammable.

Mon avis sur ce livre :

J’ai pris mon temps pour digérer cette histoire car le premier mot qui me vient à l’esprit pour ce roman c’est : déroutant. Sorte de biographie fantasmée d’une actrice au destin tragique, l’histoire nous entraîne sur les traces de Lilith-Eve, entre rêve et réalité. A travers ses films et les personnages qu’elle a rencontrés, l’auteur trace un portrait contrasté et émouvant de l’actrice. Tantôt silhouette à peine esquissée, tantôt fantôme éthéré qui hante l’histoire de sa propre vie, Lilith s’estompe au fil des pages pour mieux réapparaître au détour du chapitre suivant. Le roman alterne filmographie, correspondance, récit et donne au lecteur cette impression d’irréalité envoûtante qui berce la lecture du début à la fin.

J’ai aimé ce roman imprévisible et complètement atypique mais je peux comprendre qu’il déroute certains et qu’il soit difficile de rentrer dans l’histoire. Pour ma part, je me suis laissée bercer par l’écriture poétique du récit, l’atmosphère presque gothique de l’histoire et par l’émotion qui se dégage de l’ensemble du roman.

Si j’ai aimé Lilith, et particulièrement la dualité du personnage avec ce côté attachant et pervers, qui se dévoile au fil des pages, à travers sa part d’ombre et ses failles, j’ai beaucoup moins aimé le narrateur, trop complaisant et partial à mon goût. Son côté amoureux transi m’a souvent énervé et j’aurai aimé plus de recul et un avis plus nuancé de sa part. Même s’il reste conscient des dérives et des errances de Lilith, on le sent prêt à toutes les excuses et à toutes les compromissions. A l’image de ce cinéma muet en noir et blanc, l’auteur joue constamment entre ombre et lumière, entre souvenirs réels et fantasmés et met en scène sa propre perception de Lilith : un personnage sublimé et intemporel.

Je remercie l'auteur pour m'avoir envoyé son roman. Inclassable et poétique sont les deux mots qui me viennent à l'esprit pour décrire Le soir, Lilith.

Posté par Ikebukuro à 18:31 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

dimanche 9 novembre 2014

Juste une mauvaise action

mauvaise_action

Elizabeth George – Juste une mauvaise action – Editions Les Presses de la Cité – 696 p. – Traduction Isabelle Chapman

4ème  de couverture :

Le sergent Barbara Havers est catastrophée, Hadiyyah, la fille de son cher ami Azhar, a été enlevée par sa mère et aucune poursuite judiciaire n'est possible. Azhar n'a jamais épousé Angelina et l'enfant ne porte pas son nom. 

Alors qu'Azhar se désespère, Angelina refait finalement surface avec une nouvelle alarmante : Hadiyyah a été kidnappée sur la place d'un marché toscan.

La police italienne est chargée des recherches et Barbara devra prendre les choses en main, frôlant l'incident diplomatique, pour que Scotland Yard intervienne en la personne du célèbre inspecteur Thomas Linley.

Bien vite, les deux enquêteurs découvrent que l'affaire est beaucoup plus complexe qu'un simple enlèvement...

Mon avis sur ce livre :

Je dois dire que je ne suis pas très impartiale quant à ce roman car j'adore les livres d'Elizabeth George et je suis l'inspecteur Linley et Barbara Havers au fil de tous ses livres depuis le début. Je crois que je les ai pratiquement tous lus et j'ai à chaque fois l'impresion de retrouver de vieilles connaissances. Cette fois-ci le roman fait la part belle à Barbara qui devient le pivot central de l'enquête. Le roman précédent se terminait sur la disparition de la petite voisine de Havers, enlevée par sa mère et ce roman-ci nous entraîne de Londres à l'Italie pour tenter de retrouver Hadiyyah qui a disparu. J'ai eu un peu de mal à rentrer dans les premiers chapitres mais je dois dire qu'après j'ai été complètement embarquée par l'enquête. Pas de grandes surprises pour ceux qui connaissent les livres d'Elizabeth George, on retrouve la plume fluide et incisive de l'auteur pour décrire ses personnages, ses descriptions minutieuses et ses pointes d'humour toutes british dans les petits détails… Et là encore, on ne déroge pas à la règle !

Avec Barbara en personnage principal, on sait que l'on va avoir le droit à des dialogues enlevés et plein d'humour et à des situations improbables… C'est mon personnage préféré de la série, je suis fan de son mauvais caractère, de ses goûts vestimentaires décalés et de son insubordination chronique. Si l'enquête reste au centre du récit, on sait par avance que l'on va malgré tout suivre aussi la vie personnelle de Linley et de Havers et des personnages secondaires et pour moi c'est ce qui fait la force de l'auteur. Elle travaille toujours la personnalité de ses personnages en profondeur et l'on voit la psychologie de ces derniers se construire au fil des romans. Ce que j'aime chez l'auteur c'est qu'elle ne les ménage pas et si l'un d'entre eux doit disparaître pour faire rebondir l'histoire, aucun état d'âme pour le faire mourir. On n'est pas forcément dans le happy end obligatoire de certains livres du genre.

Encore une fois c'est un bon cru, malgré un petit reproche concernant les chapitres truffés par moment de phrases en italien. Même si je connais les bases de cette langue, j'ai trouvé dommage que la traduction ne soit pas donnée au lecteur en bas de page. Cela manquait un peu, surtout si je me mets à la place de quelqu'un ne connaissant pas du tout la langue. J'ai trouvé que c'était un peu frustrant. Pour ce qui est du récit en lui-même j'ai beaucoup aimé, surtout le mélange de l'aspect professionnel et personnel impliquant Barbara et les rebondissements que cela entraîne.

Je remercie Babelio et les Editions Les Presses de la Cité pour ce partenariat. Pas de vraie découverte pour moi mais toujours le même plaisir à retrouver les personnages d'Elizabeth George dans une nouvelle enquête.

Posté par Ikebukuro à 05:45 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

vendredi 31 octobre 2014

Contrecoups

contrecoupsfiler

Nathan Filer – Contrecoups – Editions Michel Lafon – 347 p. – Traduction Philippe Mothe

4ème de couverture : 

"Je vais vous raconter l'histoire de ce qui s'est passé parce que ce sera l'occasion de vous présenter mon frère. Il s'appelle Simon. Je pense que vous allez l'aimer. Vriament. Mais d'ici quelques pages il sera mort. Et après ça, il n'a plus jamais été le même."

Matthew a 19 ans et c'est un jeune homme hanté. Par la mort de son grand frère, dix ans auparavant. Par la culpabilité. Par la voix de Simon qu'il entend partout, tout le temps…

Matthew a 19 ans et il souffre de schizophrénie, une maladie qui "ressemble à un serpent". Pour comprendre son passé et s'en libérer, Matthew dessine, écrit. Il raconte l'enfant étouffée par la perte, la douleur silencieuse de ses parents ; l'adolescence ingrate brouillée par les nuages de marijuana ; la lente descente dans la folie, l'internement… Mais aussi, avec un humour mordant, le quotidien parfois absurde et toujours répétitif de l'hôpital psychiatrique, les soignants débordés, l'ennui abyssal… Et le combat sans cesse renouvelé pour apprivoiser la maladie, et trouver enfin sa place dans le monde.

Bouleversant, tourmenté, souvent drôle, Contrecoups est un roman tendre et courageux, porté par une voix absolument unique. 

Mon avis sur ce livre :

Comme souvent avec les livres qui m'ont particulièrement touchés, je tarde à faire ma chronique. Par peur de ne pas rendre suffisamment justice à tout ce qui m'a ému, interpellé, bousculé, par peur de ne pas être suffisamment précise ou convaincante pour donner aux autres l'envie de découvrir à leur tour le roman. Ici c'est le cas, j'ai lu ce livre pratiquement d'une traite. J'ai tout aimé : l'histoire, Matthew, le personnage principal, ses parents, Simon son frère disparu, les personnages secondaires mais aussi l'écriture, particulièrement incisive et bouleversante. En fait, tout me parlait dans ce livre.

On pleure, on rit aussi, mais ça n'est jamais mièvre ou convenu. La façon dont l'auteur aborde les thèmes du deuil et de la maladie mentale m'ont beaucoup plû car ça n'est jamais pleurnichard, c'est tout le contraire. Matthew est lucide, précis quant à sa maladie, même s'il vit parfois entre rêve et réalité. Ce qui m'a particulièrement intéressée c'est la relation qu'il avait avec son frère, malgré le handicap de Simon, une sorte de complémentarité existait entre eux. A la mort de Simon, la culpabilité apparaît et avec lui les premières manifestations de la maladie. Matthew voit et entend son frère alors il commence à écrire pour lutter contre "le serpent" comme il appelle sa schizophrénie. C'est ce récit que Matthew nous livre qui raconte son enfance avec son frère par de fréquents flashbacks, ses séjours à l'hôpital psychiatrique et ses relations altérées avec ses parents et ce terrible constat de la part de son père "J'ai honte de mon propre fils".  Pourtant c'est un livre débordant d'amour. Les personnages secondaires sont particulièrement attachants : les parents qui vivent dans une douleur muette perpétuelle et qui essaient de donner le change pour que la vie continue malgré tout, la grand-mère qui ne baisse pas les bras et reste l'un des plus grands soutiens de Matthew.

Avec cette écriture vivante, dynamique et incisive, Nathan Filer arrive à faire ressentir au lecteur les états d'âmes de chacun de ses personnages. L'ensemble est unique, bouleversant et généreux. Un seul conseil LISEZ CE LIVRE !

Je remercie Babelio et les Editions Michel Lafon pour ce partenariat et ce roman qui vous hante pendant longtemps.

lundi 20 octobre 2014

Dewey's 24 H Read-a-Thon # 9

dewey-300x300

 

1. Quelle heure était la plus intimidante ? / Which hour was most daunting for you?
J'ai décidé de faire un somme entre 1 et 3 h 1/2 du matin, alors après c'était vers 9 h du matin.
I decided to have a nap between 1 and 3.30 am, so after it was 9 am the most difficult I was too tired. 

2. Pouvez-vous lister quelques livres super intéressants qui pourraient booster l'intérêt d'un lecteur pour l'année prochaine ? / Could you list a few high-interest books that you think could keep a Reader engaged for next year?
Je prendrai plus de BD ou de romans graphiques. Cela permet des pauses.
I'll take more graphic novels or comics between fiction novels. to make some little breaks. 

3. Avez-vous des suggestions pour améliorer le Read-a-Thon l'année prochaine ? /Do you have any suggestions for how to improve the Read-a-thon next year? 
Je pense que c'était super. / I think it was great. 

4. Quelles sont les choses qui ont bien marché dans ce Read-a-Thon ? / What do you think worked really well in this year’s Read-a-thon? 
L'engagement des cheerleaders était super et ils ont fait du bon travail.
Cheerleaders were amazing and they have done a great job.

5. Combien de livres tu as lu ? / How many books did you read? 
J'ai lu 4 livres et 260 pages du cinquième. / I've read 4 books and 260 pages of the fifth one.

6. Quels sont les livres que tu as lus ? / What were the names of the books you read? 
. The Library of Unrequited Love
. Dimanche chez les Minton
. L'esclave (BD)
. The Penelopiad
. Retribution Falls

7. Quel livre as-tu préféré ? / Which book did you enjoy most? 
Dimanche chez les Minton de Sylvia Plath

8. Celui que tu as le moins aimé ? / Which did you enjoy least? 
L'esclave.

9. Si tu étais cheerleaders aurais-tu des conseils à donner pour la prochaine fois ? If you were a Cheerleader, do you have any advice for next year’s Cheerleaders? 
Non c'était super ! No it was great!

10. De quelle façon souhaiterais-tu participer la prochaine fois ? / What role would you be likely to take next time? 
How likely are you to participate in the Read-a-thon again? 
Je resterai simple participantes, je suis trop nulle avec les blogs.
I'll stay a Reader, I'm a dummy with blog and computer stuff.

 

dimanche 19 octobre 2014

Dewey's 24 Hour Read-a-Thon # 8

Voici un nouveau mini-challenge, je n'ai pas répondu à toutes les questions car je voudrai essayer de terminer mon dernier livre même si ça me semble difficile.
Here's a new mini-challenge. I didn't answer to all the questions because I would like to try to finish my last book even if it seems difficult.

Meilleur livre de l'année dans la catégorie mystère
Best Mystery Book of Your Reading Year
Night Film – Marissa Pessl
J'ai beaucoup aimé ce livre, les personnages, l'histoire vraiment bizarre...
I liked this book a lot, characters, the weird story line...

Pessl_Night-Film-201x300

 

Meilleur livre de l'année dans la catégorie Science Fiction
Best Sci-Fi Book of Your Reading Year
Mytale - Ayerdhal
J'ai adoré le monde construit par l'auteur et son personnage principal
I loved the world the author built in this book and his main character

Mytale

 

Meilleur personnage principal
Best Main Character of Your Reading Year
Idgie – Beignets de tomates vertes - Fanny Flagg
Idgie - Fried Green Tomatoes

Je ne peux pas m'empêcher de voir les scènes du film en lisant le livre et c'est l'un de mes films préférés.
I can't stop remembering the movie when I'm reading the book and it's one of my fav ones.

Beignets

 

Meilleur auteur de l'année 
Best Author of Your Reading year
Margaret Atwood
J'ai aimé tous ses livres
I liked all books I've read

Dewey's 24 Hour Read-a-Thon # 7

Je viens de terminer "The Penelopiad" de Margaret Atwood, un autheur que j'adore et qui m'étonne à chaque roman.
I've just finished "The Penelopiad" by Margaret Atwood, one of my fav author, that amazes me in every novel.

561371 PENELOPIAD

J'ai beaucoup aimé la façon dont l'auteur a traité l'histoire de Pénélope, c'était intelligent et amusant. J'ai donné 4 sur 5.
I loved how the author handled the story of Penelope, it was smart and funny. I've rated this book 4 out of 5.

J'ai aussi lu "L'Esclave", une bande dessinée et j'ai donné 3 sur 5. J'ai aimé le dessin, un peu moins l'histoire
I also read "L'Esclave", a comic book and I gave 3 out of 5 I liked the drawing, a little less the story line.

Posté par Ikebukuro à 04:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

samedi 18 octobre 2014

Dewey's 24 Hour Read-a-Thon # 6

Voici un nouveau mini-challenge. Il s'agit de montrer le livre dont on est le plus fier.
Here's a new mini-challenge. You've got to show off the book you're really proud to have.

Pour moi ce n'est pas un livre mais 4. Mes exemplaires de La Pléiade.
For me, it's not one but 4. My books in La Pléiade collection.

P1080508

La photo n'est pas super car la lumière est nulle.... et les couleurs sont très bizarres avec le flash.
The picture is not great, I've got no light... and colors are really weird with the flash light.

Posté par Ikebukuro à 21:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Dewey's 24 Hour Read-a-Thon # 5

J'ai terminé "Dimanche chez les Minton et autres nouvelles" de Sylvia Plath. J'avais oublié combien j'aimais son écriture.
I've just finished "Dimanche chez les Minton et autres nouvelles" by Sylvia Plath. I've forgotten how much I loved her writing. 

Dimanche Minton

Je l'ai noté 5 sur 5. 
I've rated it 5 out of 5.

A présent je fais une pause, ce sera une soupe de potiron, chanterelles et patates douces avec une pointe de colombo et du gruyère râpé. Et après, je lirai une BD, le tome 2 de la série "Oracle".
Now I'm making a break, I'm going to have a soup, it's pumpkins, sweet potatoes and chanterelles mushrooms with grated Gruyère cheese and a pinch of colombo powder. After that, I'll read a sequential art book, volume 2 of the "Oracle" series.

P1080505

Je m'amuse beaucoup, mais le plus dur arrive, ne pas m'endormir trop tôt !
I've a lot of fun but the most difficult is coming up, not to fall asleep to early!

Posté par Ikebukuro à 21:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Dewey's 24 Hour Read-a-Thon # 4

Je viens de terminer mon premier livre, j'avais choisi "The Library of Unrequited Love" de Sophie Divry.
I've just finished my first book, I've chosen "The Library of Unrequited Love" by Sophie Divry.

17282187

J'ai beaucoup aimé. C'est drôle et triste à la fois, drôle par la façon dont cette bibliothécaire voit le monde qui l'entoure et particulièrement son métier et triste car on ressent une profonde solitude dans ses propos. J'ai donné la note de 4 sur 5.
I've really liked this book. It was funny and sad at the same time, funny by the way the librarian sees the world and her job and really sad because I've felt a deep loneliness in this character. I've rated this book 4 out of 5.

Dewey's 24 Hour Read-a-Thon # 3

Mini-challenge thé ou café ?
Mini-challenge tea or coffee?

Pour moi c'est principalement du thé, surtout quand je lis, avec un morceau de chocolat ou des biscuits.
For me it's mainly tea when I'm reading, with a little piece of chocolate or biscuits.

Voici mon thé préféré pour l'après-midi : le pure citron du Palais des Thés.
Here's my fav tea to drink in the afternoon: Pure Lemon from Palais des Thés.

P1080503

A bientôt pour le prochain mini-challenge !
See you for the next mini-challenge!

Dewey's 24 Hour Read-a-Thon # 2

Avant de débuter le Read-a-Thon, quelques questions…
Before starting the Read-a-Thon, a few questions…

Les autres lecteurs ici.
Others readers here.

P1080501

1) Dans quelle partie du monde êtes-vous ?
What fine part of the world are you reading from today?

Je suis en France / I'm participating from France.

2) Pour quel livre de votre pile avez-vous le plus d'attentes ?
Which book in your stack are you most looking forward to ?

Retribution Falls and The Enchanted

3) Quel en-cas vous fait le plus envie ?
Which snack are you most looking forward to?

Le cake au citron avec une tasse de thé/ Lemon Cake with a cup of tea

4) Parlez-nous un peu de vous !
Tell us a little something about yourself!

C'est ma première participation alors tout est nouveau et excitant. J'espère ne pas m'endormir sur mon livre cette nuit.
It's my first Read-a-Thon, so everything is new and exciting. I hope not to fall asleep on my book tonight.

5) Si vous avez participé au dernier Read-a-Thon, quelle est la chose que vous feriez différemment aujourd'hui ? Si c'est votre premier Read-a-Thon, quelle est votre attente principale ?
If you participated in the last read-a-thon, what’s one thing you’ll do different today? If this is your first read-a-thon, what are you most looking forward to?

Je pense que mon attente principale est de rencontrer de nouveaux lecteurs et blogueurs et que l'on s'amuse.
I think my main expectation is to meet new readers and bloggers all around the world and to have fun together.

Dewey's 24 Hour Read-a-Thon

 

dewey-300x300

Aujourd'hui à partir de 14 h, je participe au "Dewey's 24 Hour Read-a-Thon". Il s'agit de lire pendant 24 h, c'est une sorte de challenge de lecture qui va me permettre de baisser ma PAL. Tout le monde commence en même temps, quelque soit le fuseau horaire. Je suis plutôt chanceuse de commencer à 14 h, certaines selon leur pays vont devoir se lever de bonne heure… 
Toutes les infos ici.
Today, at 2 pm, I'm going to begin the Dewey's 24 Hours Read-a-Thon. It's a sort of reading challenge and it will help me to lower ma TBR list. Everyone is beginning at the same time all around the world. I'm really lucky to begin at 2 pm, some readers had to get up really early.
You can find all the informations here.

Voici la sélection de livres que j'ai faite pour ces 24 h de lecture.
Here is my stack of books for these 24 hours.

P1080499

Pas de planning pour moi, je pense que je vais avoir du mal autour de 2 h du matin mais j'irai me coucher si j'en éprouve le besoin. J'ai prévu du thé, un peu de café, de la soupe de légumes, des fruits, des yaourts, des biscuits… et des plats vite réchauffés.
No plan for me, I think it's going to be difficult around 2 am but if I need to sleep, I'll go to bed a few hours. I'm going to drink tea, a little coffee, vegetables soup, and eat fruits, yogurts and biscuits… and easy warmed up food.

Je vais essayer de donner régulièrement mes impressions sur le blog alors si ça vous amuse, n'hésitez pas à venir voir où j'en suis.
I'll try to post from time to time my feelings on the blog so feel free to visit and see what's going on! 

samedi 4 octobre 2014

October Spooky Reads Challenge # 2

Ce week-end j'avance dans le Spooky Reads Challenge. Il ne me reste que quelques pages pour terminer "The Lottery and other Stories" by Shirley Jackson et je vais avancer dans Salem de Stephen King.
This week-end, I'm going forward in my Spooky Reads Challenge. Only a few pages left for "The Lottery and other Stories" by Shirley Jackson and I think I'll give a try to "Salem's Lot" by Stephen King.

P1080498

J'ai aussi décidé de lire "Le Moine" de Matthew Gregory Lewis sur ma liseuse. C'est un livre gratuit en anglais ou en français pour ceux qui sont intéressés.
I've also decided to read "The Monk" by Matthew Gregory Lewis on my kindle. It's a free ebook in english or in french for those who are interested in.

Et pour finir, je devrais aussi commencer "Alif l'Invisible" de G. Willow Wilson pour une autre lecture commune mensuelle.
Finally, I should begin "Alif the Unseen" by G. Willow Wilson with another group.

mercredi 1 octobre 2014

October Spooky Reads Challenge

2784

En octobre je participe au "Spooky Reads Challenge" avec le groupe "BookTube Reading Buddies" sur Goodreads. 
In october I'm participating to the "Spooky Reads Challenge" with the "BookTube Reading Buddies"  group on Goodreads

Le but étant de lire un maximum de livres à vous donner la chair de poule dans l'esprit d'Halloween, nouvelles, romans, romans graphiques, classiques… la liste à découvrir ici.
To be in Halloween mood, we are going to read as many spooky books as possible. It can be short stories, novels, classics, graphic novels… you can find the list here.

Voici les lectures que j'ai prévues certaines en anglais et d'autres en français :
Here's my Spooky List, some books in English, others in French:

The Lottery and other Stories 
The King en Yellow
Salem
Le moine
Annihiliation
White if for Witching

Je ferai un état des lieux ici avec mes lectures en cours, couvertures, mini-challenges...
Here, you'll find the books I'm currently reading, covers, mini-challenges... 

Posté par Ikebukuro à 19:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

dimanche 28 septembre 2014

Aujourd'hui je lis ! # 4

Ce week-end je me suis plongée dans Mrs. Poe de Lynn Cullen. Un triangle amoureux avec des personnages complexes et torturés. L'histoire met en scène le célèbre Edgar Allan Poe, sa jeune épouse et la femme qu'il convoite. C'est bien écrit et plus j'avance dans l'histoire, plus je suis accro aux personnages et à l'intrigue. Derrière les apparences se cachent désillusions et trahisons pour créer une atmosphère sombre et pesante. 

P1080017

 

En parallèle je continue de lire The Moonstone de Wilkie Collins et Le puits de l'Ascension, le deuxième tome de Fils-des-Brumes de Brandon Sanderson. Deux pavés que j'espère terminer bientôt. 

Et vous que lisez-vous ?

Posté par Ikebukuro à 17:12 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,



Fin »