mardi 10 mars 2015

Baronne Blixen

Baronne Blixe

Dominique de Saint Pern – Baronne Blixen – Editions Stock – 427 p.

4ème de couverture :

Karen Blixen, roman. La baronne a eu en effet la vie la plus romanesque qui puisse être. On serait tenté de dire : les vies. Chasseresse africaine au Kenya, hôtesse mondaine dans sa demeure maritime de Rungstedlund au Danemark, conteuse au profil acéré d'oiseau de proie, amoureuse et amante, de Denys Finch Hatton à sa dernière passion nordique, Thorkild Bjornvig, un poète de trente ans son cadet !  Ecrivain et démiurge, mondialement célébrée et lue. 

Comment chanter sa singularité, sa liberté, son souverain mépris des codes et des convenances ? Dans ce roman vrai, de l'Afrique au Danemark, de New Yord à Londres, c'est toute une folle époque qui revit ici en couleurs et en cinémascope : Dominique de Saint Pern ressuscite la femme courageuse et la diablesse, mais aussi l'âme de cet âge d'or où l'on savait aimer, écrire et mourir en beauté.

Mon avis sur ce livre :

Un très beau roman sur une femme libre et passionnée dans un style vivant et poétique qui célèbre l'écrivain, la femme mais aussi l'Afrique qu'elle a tant aimée et ce désir toujours présent pour la liberté. Karen Blixen est l'un de mes auteurs préférés, j'ai adoré La ferme africaine. C'est le livre qui m'a donné envie de voyager grâce à cet amour de l'Afrique qui transparaît à travers chacune de ses lignes. J'ai donc beaucoup aimé la première partie du livre qui retrace son périple africain, partir à la rencontre des personnages qui l'ont rencontrée à travers les yeux de Meryl Streep et de Clara qui fut la secrétaire particulière de l'auteur pendant ses années danoises. Dans cette première partie j'ai retrouvé l'auteur et le personnage que je connaissais, ses rêves, ses désillusions, son attachement viscérale à sa terre africaine et ce désespoir de la quitter. On revit la mort de Denys Finch Hatton, personnage tellement romancé dans La Ferme Africaine, baroudeur égoïste, incapable de s'engager dans la réalité. La plume de Dominique de Saint Pern nous entraîne sur les traces de cette femme amoureuse et passionnée qui a tant aimé et qui fut si mal aimée en retour. A travers elle, c'est toute une époque qui revit, celle des safaris, de l'Afrique coloniale, des aristocrates désoeuvrées livrées à elles-mêmes dans un pays sans concession.

Dans la deuxième partie du roman, on découvre les années danoises et l'on rentre un peu plus dans l'intimité de l'écrivain et son rapport à la célébrité et au monde qui l'entoure. Reconnue en tant qu'auteur, tyrannique avec ses proches, figée dans ce rôle d'icône de la littérature danoise ; tiraillée entre cette image de femme volontaire et intrépide et cette fragilité que l'on devine sous ce physique osseux et ce regard noir et fiévreux, la baronne Blixen se construit à travers l'admiration de ses paires. J'ai un peu moins aimé cette partie, peut-être parce que le personnage est devenu moins attachant, moins émouvant, comme une caricature d'elle-même, malgré ce côté fantasque et ce regard acéré sur la vie toujours très présent. Manipulatrice, brillante, passionnée et passionnante, c'est un superbe portrait de femme que nous peint Dominique de Saint Pern. Avec une écriture fluide, vivante, poétique et incisive, l'auteur a su trouver ces petits détails et toutes ces nuances qui permettent de dresser un portrait tout en finesse et en contrastes d'une personnalité hors du commun et synonyme de liberté.

Je remercie Babelio et les Editions Stock pour ce partenariat qui m'a permis de retrouver un auteur que j'adore. 

Posté par Ikebukuro à - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


Commentaires sur Baronne Blixen

    Tu as très bien parlé de ce livre & j'ai adoré la ferme africaine, alors je sens que je vais acheter ce livre.Merci

    Posté par beatrice kempf, mardi 10 mars 2015 à 21:39 | | Répondre
  • J'ai déjà lu de bonnes critiques sur ce livre. La tienne le confirme. J'ai donc bien fait de mettre cet ouvrage dans la liste de mes achats.

    Posté par Sandrine, mercredi 11 mars 2015 à 14:30 | | Répondre
  • Voilà un livre très tentant! est ce qu'il pourra détrôner dans notre tête la musique et le survol de l'Afrique avec Meryl Streep et Robert Redford? ça reste de très belles images! mais découvrir sa vie danoise doit être tout aussi intéressant! merci encore et bises!

    Posté par Elisa, lundi 23 mars 2015 à 10:49 | | Répondre
Nouveau commentaire