concilemerlin_couv

Lionel Cruzille alias Eloan Kroaz – Le Concile de Merlin – Tome 1 : Le Secret – L'Alchimiste Editions – 359 p.

4ème de couverture :

An 535. Les Bretons quittent massivement l'Ile de Bretagne en proie aux envahisseurs Angles et Saxes. De long mois se sont écoulés depuis la défaite et la mort d'Arthur à Camlann. Merlin s'est exilé comme beaucoup de ses compatriotes en Armorique. Gwendaëlle, sa fille, le retrouve dans sa demeure secrète au cœur de Brech El Lean. Ils discutent alors de longues heures des inquiétudes du vieux sage dont une particulièrement le préoccupe : la postérité de l'enseignement traditionnel face au pouvoir accru de l'Eglise. Au petit matin, le vieil homme lui demande de le suivre jusqu'à une clairière où se tiendra, le soir même, une réunion constituée de druides et de moines. Merlin y évoquera ouvertement ses craintes face à l'attitude du clergé. Il y dévoilera un trésor inestimable, depuis longtemps en sa possession et tenu secret : des manuscrits araméens sur la vie du Christ. Merlin souhaite leur partage, en guise de bonne foi, et pense ainsi créer un pont entre Chrétiens et Druides afin de trouver une issue aux crises actuelles. Mais ni l'Eglise romaine, ni certains mages ne sont prêts à bousculer l'ordre établi. Les manuscrits représentent dès lors un danger qu'il leur faut circonscrire…

Mon avis sur ce livre :

J'ai lu ce roman pratiquement d'une traite mais j'avoue que Merlin, Brocéliande, Mages, Loup, Abbaye… sont des mots qui suffisent à mon bonheur ! J'admets que j'ai été élevée par les Dames du Lac et la légende arthurienne fait partie de mon bagage culturel. Je suis bretonne pur beurre donc en terrain connu avec ce genre d'histoire et de personnages. Oui, je l'avoue, je crois au Petit Peuple et Les Légendes de la Mort d'Anatole Le Braz ont bercé ma jeunesse. Autant vous dire que j'attendais beaucoup de cette histoire car j'avais peur de ne pas accrocher vraiment à une énième histoire sur Merlin l'enchanteur. Heureusement, j'ai été embarquée dès les premières pages. 

Bien sûr, rien d'original dans la trame de fond du roman. Comme dans beaucoup de livres du genre on se retrouve dans un duel entre le bien et le mal, entre l'Eglise et le Druidisme, entre les méchants et les gentils, entre les envahisseurs contre les autochtones, les hommes contre les femmes, les donneurs de leçons contre les libres penseurs, les intégristes contre les modérés de chaque camp mais c'est jouissif et entraînant. On part sur les routes d'Armorique avec Gwendaëlle, Gildas, Benoît, Iloan, Bleiz, Merlin… On rencontre les Druides, les Elfes, ça transpire la magie et les sortilèges, le pouvoir de la terre, de la Nature, des animaux totems… J'ai aimé le contexte historique et culturel du récit, même si je suis consciente que c'est un univers qui ne parlera peut-être pas à tout le monde. Le roi Arthur, la forêt de Brocéliande, Mélusine, la fée Morgane, Merlin… font partie de mon enfance et de mes racines, donc forcément l'histoire a tout de suite trouvé une certaine résonnance en moi.

J'ai adoré les personnages, ils sont attachants et courageux et on a vraiment beaucoup de plaisir à les suivre dans leurs aventures. Gwendaëlle est l'héroïne type, un peu caricaturale je l'avoue mais j'étais trop heureuse de trouver une jeune femme de sa trempe qui ne soit pas là pour servir de faire-valoir aux personnages masculins. Son côté guerrier m'a beaucoup plu et sa magie très ancrée s'intègre facilement et très naturellement au récit. Pas besoin de connaître l'histoire de la Bretagne ou des personnages religieux pour apprécier le roman, même si évidemment c'est un plus de savoir qui sont Merlin, Gildas ou Benoît. Il suffit de se laisser embarquer avec eux sur les routes, à travers les siècles, en quête de trésors cachés, de se battre contre les mages noirs, de rencontrer les papes et les rois.

L'écriture est fluide et très agréable. Les chapitres sont courts et donnent du rythme à l'histoire. Ca se lit facilement, c'est distrayant. C'est une bonne approche de l'univers de la Fantasy pour ceux qui ne connaissent pas encore le genre avec un ancrage dans l'univers Arthurien. C'était une jolie découverte et j'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce roman. J'attends la suite avec impatience.

Je remercie Babelio et les éditions L'Alchimiste pour cette découverte. Vivement le tome 2 car il me tarde de repartir sur les routes avec Gildas et Gwendaëlle.