dry_couv

Neal et Jarrod SHUSTERMAN – Dry – Editions Robert Laffont – Collection R – 445 p. – Traduction Cécile Ardilly

4ème de couverture :

Avez-vous déjà eu vraiment soif ?

La sécheresse s'éternise en Californie et le quotidien de chacun s'est transformé en une longue liste d'interdictions : ne pas arroser la pelouse, ne pas remplir sa piscine, limiter les douches… Jusqu'à ce que les robinets se tarissent pour de bon. La paisible banlieue où vivent Alyssa et sa famille vire alors à la zone de guerre. Soif et désespoir font se dresser les voisins les uns contre les autres. Le jour où ses parents ne donnent plus signe de vie et où son existence et celle de son petit frère sont menacées, Alyssa va devoir faire de terribles choix pour survivre au moins un jour de plus.

Mon avis sur ce livre :

Très bonne surprise avec ce roman catastrophe pour la jeunesse. J'ai tout de suite accroché à l'histoire et aux personnages. J'ai trouvé l'ensemble vraiment distrayant et bien construit. Je dois préciser que quand je note un livre pour la jeunesse j'essaie avant tout de me mettre à la place d'un adolescent ou d'un jeune lecteur et de voir si ce livre aurait pu me plaire. Dès les premières pages, on se retrouve au cœur du problème : une pénurie d'eau est déclarée, les robinets se tarissent, les gens se battent pour une bouteille d'eau et bien évidemment, la situation se dégrade rapidement. Les gentils voisins se transforment en monstres prêts à tout pour récupérer deux gouttes de flotte, les profiteurs de tout poil vendent le peu d'eau qu'ils ont encore en leur possession au prix du kérosène et les psychopathes en puissance sont de sortie…

J'ai beaucoup aimé le rythme du récit, on est plongé dans l'intrigue dès les premières pages et on a vraiment envie de découvrir comment vont réagir les personnages face à la situation. Le récit est prenant avec de nombreux rebondissements. Entre le roman catastrophe et le récit dystopique, les auteurs s'en sont donnés à cœur joie pour multiplier les intrigues et les coups tordus. J'ai trouvé particulièrement intéressant le fait que ce roman emmène le lecteur à se poser beaucoup de questions. Comment réagirait-on dans la même situation ? Dans quelle mesure pourrait-on faire confiance à son voisin ? Est-ce que tout ceci est plausible ? Est-ce que l'on serait prêt à vendre père et mère pour s'en sortir ? A devenir un meurtrier ? Est-ce que l'eau va devenir le nouveau pétrole ? Est-ce une dystopie ou un roman d'anticipation ? 

Bien sûr on a des personnages un peu caricaturaux dans leurs réactions et dans leurs psychologies par moment mais ils sont plutôt bien travaillés et les jeunes lecteurs peuvent tout à fait s'identifier à des personnages comme Alyssa ou Kelton. Les aventures sont bien menées. Le livre est découpé selon le point de vue des différents protagonistes et les paragraphes assez courts permettent de dynamiser l'ensemble. Avoir ces angles de lecture multiples donne de la vie au récit et évite au lecteur de s'ennuyer. J'ai trouvé que c'était un bon roman, facile à lire, avec beaucoup de dialogues, dynamique.

Je remercie Babelio et les éditions Robert Laffont pour ce bon moment de lecture.