Penguin_couv

Cameron Bloom et Bradley Trevor Greive – Penguin Bloom – Editions JC Lattès – 212 p. – Traduction Carole Delporte

Présentation de l'éditeur :

L'incroyable amitié entre une famille frappée par le malheur 
et une pie hors du commun.

Les photos de la pie Penguin et de sa famille ont charmé le monde entier. Et elles ont tant à raconter !

Tout commence par un terrible accident. Lors d'un voyage en Thaïlande avec son mari et leurs trois garçons, Sam Bloom fait une chute vertigineuse et se retrouve entièrement paralysée. A son retour en Australie, cette femme jusque-là très sportive perd goût à la vie. Mais l'irruption d'une petite pie, Penguin, tombée de son nid non loin de la maison des Bloom, va les aider à traverser cette épreuve.

La joie incroyable que l'oiseau secouru procure à Sam et à ses proches montre à quel point l'amour et l'entraide sont cruciaux dans les moments difficiles.

Mon avis sur ce livre :

"Les anges se cachent sous les formes les plus étranges".

Cette phrase résume à elle seule tout le livre et donne le ton de la formidable histoire que nous raconte cette famille, sauvée de l'indicible par cette petite pie tombée de nulle part.

Récit d'un témoignage, poignant, tendre, plein de larmes et de sourires, ce livre se découpe en trois grandes parties. Dans un premier temps, c'est Cameron le père de famille qui nous raconte son histoire : sa rencontre avec Sam, leur vie de voyageurs, la naissance de leurs enfants puis le drame, la chute suivie du silence, la peur, la souffrance… C'est Sam qui perd le goût de vivre et qui n'arrive plus à s'en cacher vraiment. C'est Sam, la sportive, la femme pleine de vie qui s'éteint peu à peu sous les yeux de toute la famille. Rien ne semble pouvoir les aider jusqu'au jour où une petite boule de plumes entre dans leur vie…

Cette seconde partie nous raconte l'arrivée de Penguin et sa vie au sein de la famille Bloom à travers une série de textes et de photos. Penguin est libre, elle évolue à sa guise dans la maison et n'est pas la dernière à faire des bêtises. En réalité, c'est la benjamine de la famille, d'ailleurs elle s'appelle Penguin Bloom ! A la fois drôles, touchantes, poétiques et tendres les photos apportent une compréhension particulière au récit. On réalise beaucoup plus la complicité qui s'est créée entre Penguin et Sam, lors des séances de rééducation de cette dernière notamment où Penguin donne de la voix pour l'encourager. Cette petite pie a réussi à détourner Sam de sa souffrance et lui a redonner l'envie de se battre. Alors oui, Penguin Bloom a sauvé sa famille de l'inacceptable en redonnant à Sam le goût de vivre !

La troisième et dernière partie nous donne des nouvelles de la famille Bloom et de Penguin qui a appris à voler de ses propres ailes. La vie reprend son cours, bien sûr tout n'est pas rose mais les progrès accomplis sont énormes et les rires résonnent à nouveau dans la maison. Mais les pages les plus intéressantes sont celles de Sam qui à travers un message personnel à la fin du livre tient à nous raconter avec ses mots la façon dont elle a affronté sa situation, le regard des autres, la souffrance au quotidien, la dépression… Mais surtout elle donne des conseils et des astuces pour tous ceux qui seraient amener à rencontrer une situation du même genre, en racontant avec franchise tout ce qui lui était insupportable, la pitié, les phrases bateau, la gêne des amis… jusqu'à faire le vide autour d'elle pour se recentrer sur un petit noyau de proches. Avec lucidité et franchise, elle parle de son handicap, de sa famille, de sa lutte au quotidien contre le découragement, de sa colère, de sa jalousie parfois envers les valides, mais aussi de son optimisme par rapport aux progrès de la médecine.

J'ai beaucoup aimé ce livre, témoignage bouleversant d'une rencontre extraordinaire avec un ange tombé du ciel et qui un jour va retrouver ses ailes ! Je remercie Babelio et les éditions JC Lattès pour m'avoir permis à moi aussi de rencontrer Penguin Bloom.