veloursacier_couv

Georgia Caldera – De velours et d'acier – Victorian fantasy tome 2 -  Editions Pygmalion – 803 p.

4ème de couverture :

Dans les bas-fonds de Néo-Londonia, Léopoldine se bat depuis des années pour survivre. Lorsque le groupe auquel elle appartient maltraite un enfant, elle décide de se rebeller, quitte à affronter la colère de la Guilde des Voleurs. Dorénavant, elle ne laissera plus rien ni personne lui barrer la route.

Augustin, lui, a toujours mené une existence fastueuse et insouciante, résigné à subir en parallèle l’écrasante emprise de sa mère, la Reine Victoria au règne sans fin. Mais il tombe de haut quand, pour la première fois, il refuse de se conformer à ses plans aussi tortueux que mystérieux. Car, s’il est un prince dont la fonction n’est que titre, c’est lui. Le jeune homme devra résister et fuir pour s’affranchir du joug de la souveraine et embrasser sa destinée. 

Une rencontre qui pourrait bien tout bouleverser… mais la liberté ne s’obtient jamais sans sacrifice.

Mon avis sur ce livre : 

Avant toute chose j'aimerai préciser que même si c'est un tome 2 il peut se lire complètement indépendamment du premier tome qui concerne plus particulièrement des personnages qui vont apparaître de façon secondaire dans ce roman-ci.

Je dois dire que je ne savais pas du tout à quoi m'attendre avec ce roman mais j'adore l'univers Steampunk donc je partais plutôt confiante. J'avais un peu peur d'être dans un roman jeunesse bourré des clichés du genre mais pas du tout, même si l'on retrouve les ingrédients habituels de ce style de roman : action, romance, magie, intrigues et complots. Ce livre fut en réalité une très bonne surprise. J'ai vraiment apprécié le côté sombre de l'histoire et son univers très particulier. L'auteur malmène ses personnages du début à la fin en les confrontant aux horreurs du monde qui les entoure et à leurs propres démons car ces derniers sèment la mort autour d'eux, Léopoldine tue tous ceux qu'elle touche et Augustin saigne des serpents de sang qui dévorent ses ennemis de l'intérieur. Tout un programme !

J'ai beaucoup aimé les deux personnages principaux de cette histoire, particulièrement Léopoldine qui se bat constamment contre les horreurs de son passé et qui se trouvait destinée à une vie de mensonges et de peurs avant de rencontrer Augustin. Obligée de se travestir en garçon pour éviter les dangers qui la guettent, elle se rend compte quand elle rencontre Gabriel, un petit garçon sourd et muet qu'elle décide de prendre sous son aile, combien sa solitude et son isolement sont immenses. Comment aimer ses semblables alors que tout contact avec un être humain vous est interdit, comment s'aimer soi-même surtout, et ne pas crever de solitude ?

Augustin n'a rien à envier à Léo, débauché notoire, vivant dans le faste et le luxe de la cour de Néo-Londonia il lutte contre les cauchemars qui le hantent. Fils de la reine Victoria qui dirige sa vie d'une main de fer, Augustin n'aura de cesse de se libérer du joug de cette mère sans scrupules qui livre son propre fils à la vivisection et n'hésite pas à faire assassiner tous ceux qui viennent contrecarrer ses plans. Une seule solution s'offre à lui pour faire cesser ces horreurs : fuir le plus loin possible de ses bourreaux.

Une histoire sombre et sanglante où les personnages sont confrontés à leurs démons passés et présents, au propre comme au figuré, une histoire dense et complexe où complots et trahisons sont les maitres mots. J'ai vraiment beaucoup aimé ce roman et la complexité des personnages. L'aspect que j'ai le moins aimé c'est peut-être l'aspect romance de l'histoire car j'ai trouvé que toute cette partie cassait un peu le rythme haletant du reste du récit mais d'un autre côté cela permet au lecteur de se poser et de ralentir entre deux retournements de situation. Un bon récit, intense et prenant qui reprend les codes du genre ! Petit plus appréciable : une playlist au début du livre qui permet de se plonger dans l'ambiance. 

Je remercie Babelio et Pygmalion pour m'avoir permis de découvrir Georgia Caldera et son univers si particulier. J'ai maintenant envie de découvrir le premier tome pour retrouver certains de ses personnages.