le-renversement-des-poles

Nathalie Côte – Le renversement des pôles – 290 p – Editions Flammarion

4ème de couverture :

Couple : deux personnes de la même espèce considérées ensemble. Couples en vacances avec enfants : spécimen d'un genre particulier qui attend l'été avec impatience mais qui risque fort de finir la tête dans le sable.

Les Bourdon et les Laforêt ont loué deux appartements voisins dans une résidence avec piscine en bord de mer. Chacun est arrivé avec la même envie : consacrer ce temps béni aux enfants, au repos, aux projets. Et tous sont rattrapés par leurs obsessions propres : fuir un mari ennuyeux, gagner vite plus d'argent, faire oublier qu'on a pris dix kilos, faire semblant que tout va bien. Passée l'euphorie de l'échappée belle, ils ne tarderont pas à découvrir que changer de vie a un prix, que la liberté exige du souffle et qu'elle ne s'achète jamais à bon compte.

Avec un humour acide et une implacable clairvoyance, Nathalie Côte se fait enthomologiste de la classe moyenne et pavillonnaire. En filigrane, elle dénonce le monde du travail, véritable machine à tuer, et le monde matérialiste, qui propose vainement de se consoler en consommant à crédit. On regarde ces personnages ni aimables ni détestables se débattre et renoncer. On les regarde, en espérant ne pas leur ressembler.

Mon avis sur ce livre :

Un avis partagé sur ce livre, non pas à cause de l'histoire mais plutôt par manque d'empathie envers les personnages. Aucun n'a vraiment trouvé grâce à mes yeux. Je ne peux pas dire que je n'ai pas aimé car j'ai pris plaisir à découvrir l'évolution de ces deux couples, mais clairement ce roman n'a pas été un coup de cœur.

Pour le côté négatif, je pense que le fait de ne pas réussir à m'attacher plus particulièrement à l'un des couples ou à l'un des protagonistes m'a déstabilisé. Même un salaud peut être attachant et avoir des côtés qui vous plaisent mais là ni Arnaud, ni Vincent, ni Claire, ni Virginie n'ont trouvé grâce à mes yeux. Ils m'ont surtout fait pitié, englués dans leurs quotidiens et centrés sur leurs petits désirs inavoués. A croire que ces gens ne se parlent pas, voire ne s'écoutent pas. En réalité, je les ai trouvés un peu pathétiques et étriqués, avec l'impression constante qu'ils se contentent de vivre côte à côte dans leurs couples au lieu de vivre ensemble. 

Pour le coté positif, ce qui m'a vraiment plu c'est l'analyse que fait l'auteur de ces deux couples et l'évolution de chacun d'entre eux. La situation va basculer de façon insidieuse pour Claire, un événement va l'obliger à faire des choix et à remettre son couple en question. Quant à Vincent, il se voit en trader mais verra ses rêves de fortune se dissoudre dans les limbes virtuelles d'internet. Tous deux vont tenter de vivre autre chose, de sortir de leur quotidien et de la fadeur de leurs petites vies sans surprise, au détriment de leur couple. Ils ont au moins le mérite d'une tentative de mieux, d'un essai de changement, d'un espoir d'autre chose. Cette évolution dans les deux couples m'a vraiment intéressée. Grâce à une analyse au scalpel des sentiments des personnages et à une écriture incisive et rythmée, l'auteur accentue ce sentiment de précision. J'ai eu l'impression de découvrir l'histoire au fil d'une marée, une sorte de mouvement perpétuel qui une fois lancé avance de façon inéxorable vers son dénouement. J'ai beaucoup aimé cette précision et ce voyage à l'intérieur de ces deux couples.

Un avis mitigé concernant les personnages mais une belle découverte en ce qui concerne l'écriture de Nathalie Côte. Je remercie Babelio et les éditions Flammarion pour ce partenariat.