9782846263474

Titiou Lecoq - Les Morues - Editions Au Diable Vauvert - 450 p.

4ème de couverture :

C'est l'histoire des Morues, trois filles et un garçon, trentenaires féministes pris dans leurs turpitudes amoureuses et professionnelles.

Un livre qui commence par un hommage à Kurt Cobain, continue comme un polar, vous happe comme un thriller de journalisme politique, dévoile les dessous de la privatisation des services publics et s'achève finalement sur le roman de comment on s'aime et on se désire, en France, à l'ère de l'Internet.

C'est le roman d'une époque, la nôtre.

Mon avis sur ce livre :

C'est sûrement l'une des rares fois où je ne sais pas trop quoi penser d'un livre. J'ai eu l'impression d'avoir une bonne copine au téléphone me racontant ses frasques du week-end, ses histoires de mecs et de chamailleries entre filles… Il faut dire que l'on suit un groupe de trentenaires qui ressemblent tous à des ados attardés et qui se retrouvent lors du décès de l'une de leurs amies. Les personnages sont vraiment attachants avec leurs doutes et leurs questionnements même s'ils sont très caricaturaux, le "looser", le jeune loup aux dents longues, la bourgeoise coincée, la bonne copine… et pourtant même si l'on voit tout de suite les défauts, on est malgré tout entrainé dans l'histoire. Bizarre comme sensation !

Finalement contre toute attente, j'ai particulièrement aimé le personnage de Fred, ce type brillant promis à un très bel avenir qui laisse tout tomber pour devenir secrétaire de bureau et éviter de rentrer dans une vie toute tracée. Je l'ai trouvé drôle, touchant, il en fait le minimum avec sérieux malgré tout et passe son temps à essayer de s'effacer dans le décor. Je crois que de tous c'est son histoire qui m'a vraiment intéressée, j'aurai aimé en apprendre davantage sur ses choix et je me suis vraiment amusée à le découvrir dans son rôle d'handicapé de la vie. On en connaît tous des copains toujours à côté de la plaque, gaffeurs, amoureux transis définitifs, un peu geeks sur les bords et d'une  gentillesse à toute épreuve… Si on est un peu dans le cliché pour les personnages, ils sont néanmoins très sympathiques et on reconnaîtra tous, nos propres amis à travers eux.

Ce qui m'a le moins plu dans ce livre, c'est cette intrigue pseudo politique qui n'apporte rien du tout à l'histoire et qui retombe comme un soufflé avant la fin du roman, je n'ai pas encore compris son utilité. Elle semble servir de prétexte pour "rallonger la sauce" et pour avoir une sorte de fil conducteur mais en réalité je l'ai trouvée sans grand intérêt. L'auteur aurait très bien pu se contenter des interactions entre ce groupe d'amis en fouillant un peu plus les personnalités de chacun et je crois que le livre aurait gagné en profondeur. Finalement le ressenti le plus négatif du livre vient vraiment de là, le côté un peu fouillis de cette espèce d'enquête et les digressions qui en découlent avec cette impression de scénettes mises bout à bout. On perd un peu en cohérence à cause de cette partie de l'histoire. Malgré tout, c'est une lecture qui reste agréable et amusante, le ton est enlevé et rythmé et j'ai passé un bon moment.

Merci à Babelio et aux Editions Au Diable Vauvert pour ce partenariat. Je serai curieuse de retrouver ces personnages dans 10 ans et de découvrir ce qu'ils sont devenus...