9782841862986

Sandrine Malinaud – Bonnard peintre de l'intime – Editions A'Propos – 63 P.

4ème de couverture :

Rien ne prédestinait Pierre Bonnard à la peinture. Pourtant, dès ses premières œuvres, il est l'un des piliers du mouvement nabi, participant intensément au "bouillonnement" des arts dans les années 1890. Et, en cinquante ans de carrière, il va mettre en place un langage pictural audacieux, recréant sur la toile un monde unique, incandescent.

Pierre Bonnard, peintre de l'intime retrace la vie et l'œuvre de l'artiste, si intimement liées, et invite à découvrir ses dons exceptionnels de coloriste à travers ses paysages d'étés, aveuglants, ses salles de bains au miroir, ses nus baignant dans l'eau bleutée… Des moments de bonheur simple, de purs instants de grâce.

Mon avis sur ce livre :

 Nous retrouvons ici la mise en page et la construction que j'ai tant apprécié pour Véronèse, le triomphe de la couleur des Editions A'Propos. Une construction claire, didactique avec une chronologie toujours présente pour situer le peintre et son œuvre dans son contexte, historique, social et culturel, des petits "A propos" mis en avant sur un fond de couleur qui valorisent un point précis de l'époque ou une explication artistique en parallèle à l'œuvre du peintre, une analyse de certaines œuvres… Un livre très bien fait qui s'adresse à priori à une bibliothèque jeunesse mais qui m'a vraiment intéressé. Contrairement à Véronèse que j'ai redécouvert et dont j'ai admiré la flamboyance, ce que j'admire chez Bonnard c'est sa capacité à voir les couleurs du quotidien comme s'il regardait les petites scènes de la vie à travers un kaléidoscope. Son travail sur la couleur est une merveille de teintes et de lumières.

Influencé par Gauguin et  l'art "japonisant" en vogue à l'époque, désireux de poursuivre la recherche picturale lancée par les impressionnistes, Bonnard n'aura de cesse de faire évoluer sa peinture et son travail sur les couleurs. A travers ses scènes de bains et ses nus, Bonnard jouera continuellement avec la lumière et les ombres que créent les courbes des corps, rendant le spectateur voyeur et captif de la sensualité de ses toiles. Bonnard sera toute sa vie entourée de femmes, sa mère qui le soutiendra dans sa volonté d'être peintre, Marthe sa muse qui figurera sur la majorité de ses toiles ainsi que de nombreux modèles professionnels qui poseront pour lui tout au long de sa vie… Cela a sans doute permis au peintre de réussir à recréer sur ses toiles cette intimité des femmes à leur toilette, même si les couleurs semblent apporter une certaine distance au modèle.  Cet univers de salles de bains et des femmes à leur toilette, restera tout au long de sa vie, l'un de ses thèmes de prédilection.

Ce petit fascicule m'a permis de découvrir Bonnard que je connaissais très peu. Un peu occulté par les impressionnistes, sa peinture est pourtant pleine de couleurs, de sensualité, de force, de gaieté dans ses paysages notamment. Son travail sur la couleur m'a particulièrement intéressé. Il peignait très peu sur le vif mais plutôt en atelier se servant de ses souvenirs et de ses premières impressions pour recréer sur la toile cette magie de la lumière. On a l'impression de découvrir le paysage comme après avoir regardé le soleil de face, complètement ébloui, avec toutes les couleurs qui se fragmentent. C'est très intense et très particulier.

Je remercie Babelio et les Editions A'Propos pour ce partenariat. J'ai beaucoup aimé la peinture de Bonnard.