9782757823552

Joyce Carol Oates – Petite sœur, mon amour – Editions Points – 734 P. – Traduction Claude Seban

 4ème de couverture :

Bliss, princesse des glaces qui a remporté tous les prix de patinage, a été assassinée. Pourtant, tout le monde l'aimait. Son frère Skyler, psychotique, un peu jaloux de son succès. Sa mère, prête à tout pour faire de Bliss une star : maquillage outrancier, tenues sexy et produits dopants. Ses fans qui l'adulent jusqu'à l'obsession. Oui, tout le monde aime Bliss, mais trop d'amour peut tuer…

Mon avis sur ce livre :

Encore une fois j'ai été complètement bluffée par le talent brillantissime de Joyce Carol Oates pour innover à travers ce roman. Auteur prolifique, ses critiques de la société américaine me réjouissent et à nouveau j'ai été happée dès les premières pages de ce livre par l'histoire de la famille Rampike. J'ai trouvé qu'une fois de plus elle s'était renouvelée par rapport à ses romans précédents, le style, le parti-pris de l'auteur d'écrire à travers les yeux de Skyler frère déjanté et asocial de cette petite fée de la glace qui connaîtra un destin tragique… Inspirée de l'histoire vraie de Joan Bennet Ramsay mini miss découverte assassiné dans le sous-sol de la maison de ses parents, ce fait divers qui défraya la  chronique et qui demeurera un mystère pendant 10 ans est le prétexte pour la romancière de critiquer une nouvelle fois les travers de ses contemporains. Mère abusive qui projette ses propres rêves sur ses enfants, père coureur, cadre supérieur jamais à la maison qui "gère" sa famille de loin et laisse la porte ouverte à toutes les idées de grandeur et aux dérives de sa femme et des enfants victimes d'une société dans laquelle on n'existe qu'à travers la télévision, la célébrité, la popularité à outrance et la reconnaissance factice de la "bonne société" provinciale.

A travers un style brillant et incisif, l'auteur va nous raconter la descente aux enfers de cette famille américaine somme toute banale quand on la découvre au début du roman. Une famille plutôt aisée composée d'un mari, cadre dynamique à la carrière prometteuse qui semble toute tracée, d'une mère au foyer qui se sent délaissée et de deux jeunes enfants. Mais petit à petit cette famille "idéale" va dévoiler son côté le plus sombre et littéralement imploser de l'intérieur. L'histoire nous est racontée à travers la voix de Skyler, qui se souvient entre deux prises de psychotropes, de ce qui est arrivé à sa famille. Entre souvenirs brumeux des faits passés et lucidité aiguisée pour analyser le comportement des protagonistes de l'histoire, Skyler promène le lecteur entre rêve et réalité, entre regrets, culpabilité, haine, jalousie et remords. Persuadé d'être le meurtrier de sa sœur, présumé "coupable" pour ses parents, la vérité s'avèrera encore plus noire et plus sombre que le début du livre ne le laisse présager.

C'est un livre bouleversant qui nous emmène à nous poser de nombreuses questions, sur la rédemption, sur la culpabilité et le pardon et une fois de plus Joyce Carol Oates nous oblige à aller au-delà des apparences. Une vraie réussite et un auteur qui ne cesse de m'étonner.

Je remercie Livraddict et les Editions Points pour ce partenariat avec ce livre qui est l'un de mes coups de cœur de cette année.